lundi 29 septembre 2014

Misères et conservatisme...

Un cousin, plus pointilleux que je ne le suis, m' a écrit pour me signaler que mon grand-père maternel n'était pas venu au monde d'une mère de seize ans comme c'est écrit dans son acte de naissance, mais d'une mère de quatorze ans, excusez du peu, si on refait correctement les calculs... Du coup je suis allé chercher l'acte de naissance de cette ancêtre et elle est née, elle, fille naturelle d'une mère de seize ans. Rebelote et malédiction familiale...  Et interviennent, comme témoins, dans cet acte de naissance, deux Henry, père et fils. Du coup dix de der...
Je ne pouvais donc pas échapper à ce pseudonyme qui me cerne de toute part... Autre réflexion, la pilule évite de nos jours bien des drames familiaux et de misères....
Je poursuivrai mes recherches une autre fois, c'est assez pour aujourd'hui. Que me réserve  la génération précédente comme surprise ?

Elections hier au Sénat. Outre que cette chambre est absolument inutile elle concentre un maximum de gaspillages, de privilèges. C'est la honte de la République.... Il nous coûte 350 millions d'euros par an pour rien, pour aucune valeur ajoutée à la démocratie, pour un conservatisme insupportable.... Deux gros gras du troisième âge se disputent sa présidence, c'est tout un symbole....


En feuilletant le Pèlerin de 1925, année complète héritée de ma famille paternelle, je suis tombé sur plusieurs de ces articulets, démontrant que l'église catholique a soutenu le fascisme:


15 ans après ces encouragements nous avons eu la plus terrible guerre de tous les temps .
Aujourd'hui, ils s'allient à la France la plus rétrograde et la plus conservatrice contre le Mariage pour tous, contre les homosexuels, contre la PMA et la GPA.  Manifestation le 5 octobre prochain pour restaurer  la famille "telle qu'elle est conçue dans le plan divin" pour assurer la "prospérité de la race".  Oui c'est écrit. En 1925, soit, mais quelle différence avec aujourd'hui? L’Église ne change pas...



samedi 27 septembre 2014

A chaque jour sa casserole

La technique de communication de Sarkozy qui était " à chaque jour sa carte postale " s'est transformée depuis qu'il a fait son retour en un " à chaque jour sa casserole ".
Ainsi pour le meeting de jeudi dans une banlieue très huppée de Lille, une commune classée dans le top 20 français pour la concentration de contribuables payant l'impôt sur la fortune, la répartition des frais engagés par le citoyen Sarkozy et l'aide généreuse de la collectivité dirigée par un UMP fait  débat....
En résumé, la location du complexe sportif Pierre de Coubertin - où s'est tenu l'événement - sera facturée 1710 euros à L'Association des Amis de Nicolas Sarkozy.  Yvon Cousin, ancien premier adjoint de Marc-Philippe Daubresse à Lambersart, devenu chef de file de l'opposition estime lui la prestation de la commune à 10383 euros...

Au cours de ce meeting, la calculette qu'il a à la place des convictions  vient de le faire opter pour l'exploitation du gaz de schiste  que la droite elle-même a gelée au nom du principe de précaution.  La sémantique et les éléments de langage du revirement de certains vont être très drôles à lire et à entendre si j'en crois cette photo.


Ce qui ressemble plus à une casserole ou à un boulet, c'est que  le candidat Sarkozy ne s'est pas encore déterminé pour le mariage pour tous, sa calculette électorale interne ne lui ayant pas encore rendu ses derniers  arbitrages pour lui permettre d'avoir enfin une conviction, et à mon avis ce n'est pas prêt d'arriver.
Cependant, un sondage paru aujourd'hui devrait quand même l'aider à se décider. Les trois quarts des Français dont la majorité des sympathisants UMP ne veulent pas revenir en arrière et abolir le mariage gay. Il ne reste plus que les fous furieux de la Manif pour tous, soutenus par les rétrogrades de l'église catholique qui ne désarment pas face à cette avancée sociétale.

Je lis, à ce sujet, la nième déclaration de l’intégriste évêque de  Bayonne qui appelle une fois encore  à manifester pour le 5 octobre prochain avec ces ultras et cite en passant des paroles du pape pour nous convaincre :"un être humain est toujours sacré et inviolable, dans n’importe quelle situation et en toute phase de son développement".
C'est certainement en raison de ce caractère sacré et inviolable de l'être humain que les bébés sont baptisés à quelques heures de  vie par le zélé clergé de cette religion, ce baptême constituant à mes yeux un viol absolu de la conscience de l'enfant, bafouant ainsi les droits humains les plus élémentaires, au point que même adulte, je n'ai pas pu faire effacer mon nom des listes infernales des registres dans lesquels ils conservent les traces de leurs forfaits....
Oui je sais, j'en fais tout un plat. Mais quand même, ces fous furieux se sont braqués sur le mot mariage. Pourquoi n'aurais-je pas le droit de me braquer sur le mot baptême?

Un joli plat art-déco....

jeudi 25 septembre 2014

Mon arrière grand-mère...

Pour aller dans du plus léger aujourd'hui je suis parti à la recherche du fils naturel de mon arrière grand-mère dont me parle de temps à autre mon père qui ne manque jamais d'ajouter à chaque fois qu'il porte le même prénom en sa mémoire puisqu'il a été tué à la fin de la guerre 14.

J'ai tenté ma chance dans les tables décennales avant 1890 puisqu'elles sont accessibles par internet et j'ai trouvé un candidat en 1887. Et bingo c'était lui.
Effectivement " a comparu Jean Joseph ..., âgé de cinquante neuf ans, fermier, demeurant..., lequel a déclaré que Marie Joseph... âgée de vingt trois ans, sans profession, demeurant..., est accouchée en cette commune hier à une heure du matin, dans le domicile de lui déclarant, et en sa présence, d'un enfant de sexe masculin qu'il nous a présenté et auquel il a donné les prénom de Elie Gabriel, lesquelles déclarations ont été faites en présence de...etc..."

Plusieurs remarques : mon père ne porte pas son prénom, c'est toute une vie à assumer la mémoire d'un illustre disparu qui va être remise en cause quand je vais lui annoncer cela, les prénoms, Marie, Joseph, Jean, Elie, Gabriel qui illustrent que c'était des gens profondément catholiques  et puis cette honte absolue à la campagne en 1887 d'un enfant naturel.... Autre constatation, il n'a pas été reconnu par mon arrière grand-père, mais uniquement par sa mère par deux actes passés devant notaire en 1896 et en 1906 selon une mention marginale inscrite sur son acte de naissance...

Cet Elie Gabriel n'est pas mort à la fin de la guerre comme le raconte mon père, mais en février 1915, soit au début du conflit,   " dans l'ambulance de Sainte Menehould à la suite de blessures de guerre" à 27 ans.

J'ai aussi croisé aux cours de mes recherches un Henri Henry, oui Henri Henry, je vous assure... Ce nom ne disait rien à mon père, mais j'ai découvert depuis, en me reliant par des sites spécialisés aux recherches d'autres curieux comme moi,  que c'était un de ses grands-oncles, car marié à une sœur de mon arrière grand-mère, et chose étonnante il est né presqu'un siècle avant moi dans le même village que moi.
De là je me suis fais la réflexion que mon pseudonyme ne m'était pas venu du néant comme je l'avais toujours cru, - oui, je ne sais  pas expliquer pourquoi René Paul Henry -, mais par la transmission  inconsciente de certains événements de l'histoire de ma famille.

Je m'en ouvrais il y a quelques jours  à N. qui a trouvé que j'y allais un peu fort dans mes délires. Mais non. Je crois en la psycho-généalogie . " Partant du principe que nos ascendants nous ont légué plus que nos gènes ou nos traits, Anne Ancelin Schützenberger établit le principe de l’existence, dans chacune de nos familles, de règles de loyauté et d’un système de « comptabilité » non dits, qui fixent le rôle de chacun d’entre nous et nos obligations familiales. Comme un immense inconscient familial qui nous cloue à notre place et semble nous interdire d’en bouger."

L'histoire familiale m'explique en tout cas que ma grand-mère paternelle, la fille ainée de  se soit laissée mourir, c'est vraiment l'idée qui m'est venue à l'époque,  quand après qu'une de mes cousines soit devenue fille-mère, sa sœur l'est devenue à son tour un ou deux ans après... La honte dans un village au début des années 70 et c'était plus qu'elle ne pouvait en supporter.

J'ai cette unique photo abîmée de mon arrière grand-mère. Visage ravagé par les épreuves, regard fatigué, mais regard droit,  rempli de bonté.... Émouvant !

mercredi 24 septembre 2014

Bref....

Je ne vais pas m'étendre sur l'horreur que m'inspire l'assassinat d' Hervé Gourdel.  Il me sera pénible de croiser demain des bâchées, prosélytes de cette religion rétrograde et archaïque qui conduit à tous les fanatismes...

Je note aussi que le Nain a téléphoné à la famille de ce malheureux, oui, pourquoi pas, mais qu'il a tenu à le faire savoir. C'est navrant. Est-on bien certain qu'il a deux neurones?

mardi 23 septembre 2014

Retour annoncé au moyen âge...

Dans le fond le retour du Nain dans l'arène politique a déjà bien foutu la merde à droite. Les blogs du camp adverse sont le reflet de ce trouble qui  gagne les plus convaincus avec les luttes fratricides qui s'annoncent, les déballages qui n'en finiront pas sur les "affaires" du Nain, un manque effarant d'idées novatrices et de projets, et le retour à l'obscurantisme le  plus désuet sous la pression de la curaillerie...

Si la droite espagnole vient juste de renoncer à ces retours au moyen-âge en abandonnant son projet de revenir sur l'avortement, les forces obscures et rétrogrades à la française veulent toujours abroger la loi sur le mariage gay et ça leur sera une raison de plus de  diviser, d'exercer une forme de chantage en appelant à une sorte de punition divine sur le candidat de droite qui ne voudrait pas prévoir d'annuler la loi Taubira. La mère Boutin invoque déjà le million de voix qui manqueront en 2017 à la droite si cette loi scélérate n'est pas remise en cause...

Et le Nain vient encore d' ajouter davantage au malaise puisqu'il a décidé de reporter son avis là-dessus, sans doute pour prendre le temps  de soupeser combien de voix lui rapporteraient l'une ou l'autre de ses positions avant de faire son choix.  Bref, il a maintenant une calculette à la place  de convictions. Quel courage!
La Cour de Cassation a eu plus d'audace en validant les PMA faites à l'étranger.

Le Nain n'a pas fini de foutre le boxon à droite, les juges n'ont pas fini de le cerner et la Manif pour tous n'a pas fini de le harceler. Il va en devenir  caricatural, va forcément semer la discorde parmi les siens allant jusqu'à déstabiliser son électorat si j'en crois les commentaires que je peux lire chez les droitiards... On n'a pas fini de s'amuser...

lundi 22 septembre 2014

Les sarko familles....

Avec son interview à deux neurones,  Sarko a rallumé le feu sur le mariage gay. Il n'y est pas allé avec le dos de la cuiller en déclarant qu' "on a utilisé des homosexuels contre les familles", ce qui ostracise une nouvelle fois les homos qui n'ont vraiment pas besoin de cela, "une sortie sidérante, choquante, sur l'opposition entre homosexuels et familles" comme le souligne Franck Riester, le député UMP qui assume son homosexualité.... Par contre la mère Boutin a approuvé :"la réponse de Nicolas Sarkozy sur le mariage gay va booster la manif  LMPT du 5 octobre"....

Je ne reviendrai pas sur la qualité de ma vie de famille au milieu des miens, sur mon rôle de père et de grand-père tout en ayant assumé un jour mon orientation sexuelle, ce qui ne fut pas aussi évident qu'on peut l'imaginer. Qu'on voie en moi un opposant aux familles a de quoi me navrer, puisque j'en ai fondé une et que le but du mariage gay est de permettre à plein d'homosexuels d'en fonder eux-mêmes...
Je vomis donc cet abruti  qui m'ostracise et me blesse.  Il regrette par ailleurs d'avoir par le passé blessé des gens par ses mots, ce qui démontre qu'il ne se maîtrise pas du tout son présent.

Laissons la droite gérer ce nouveau problème qui se pose à elle et laissons la se déchirer à qui mieux mieux avec le retour de ce fossile qui va cliver encore davantage ces gens qui ne s'entendent plus entre eux. 
J'ai entendu Bayrou, hier, dans son discours de clôture des journées du Modem et il n'y est pas allé de main morte, comparant les indemnités allouées pour la mort, la mort,  d'un bébé, 30000 euros, avec celles qu'a touchées Bernard Tapie pour son préjudice moral dans l'affaire Adidas, 45 millions d'euros, soit 1500 fois plus que le prix d'une vie, et, continua-t-il, " vous savez pourquoi ?  Parce que les indemnités pour préjudice moral ne sont pas imposables!"
Il a fait là d'un coup le tour complet de ce que fut la gouvernance sous Sarkozy et je pense que le personnage lui inspire un réel dégoût.

Il n'est pas le seul.....

samedi 20 septembre 2014

A votre Santé...

Mes chers Amis,

Le 6 mai 2012, au soir de l’élection présidentielle, j’ai haï les Français de m'avoir foutu dehors après avoir conduit les destinées de notre pays durant cinq années. Je leur ai fait croire à ma volonté de me retirer de toute activité publique.

Depuis, j’ai pris le temps de la réflexion après toutes ces années de truandages intenses. J’ai pu prendre le recul indispensable pour analyser le déroulement de mes différentes affaires, en tirer les leçons, revenir sur ce que furent mes manques, mesurer la vanité de certains sentiments, écarter tout esprit de me faire reprendre la main dans le sac une deuxième fois.

J’ai pu échanger avec les juges, sans l'avantage du pouvoir qui déforme les rapports humains. Ils m’ont dit leurs soupçons, leurs incompréhensions et parfois aussi leurs menaces. J’ai vu monter en moi comme une marée inexorable le désarroi, le rejet, la colère à l’endroit des enquêtes mais plus largement de tout ce qui touche de près ou de loin à la justice. J’ai senti chez beaucoup de juges la tentation de ne plus me croire en rien ni en tout, comme si tout se valait, ou plutôt comme si plus rien ne valait quoi que ce soit. Cette absence de toute crédibilité si spécifique à ma situation d’aujourd’hui m' oblige à me réinventer profondément.

Je me suis interrogé sans concession sur l'éventualité d’un retour aux juteuses affaires que j’avais arrêtées avec amertume et avec regret. C’est au terme d’une réflexion approfondie que j’ai décidé de proposer aux juges un nouveau choix juridique. Car, au fond, ce serait une forme d’abandon que de rester spectateur de la situation dans laquelle se trouvent toutes mes enquêtes, devant le délitement du débat contradictoire, et la persistance de preuves si dérisoires au sein de mes différents dossiers. Je suis candidat à la direction de mes propres instructions. Je proposerai de les transformer de fond en comble, de façon à créer, dans un délai de trois mois, les conditions d’un nouveau et vaste dossier qui s’adressera à tous les juges, sans aucun esprit partisan, dépassant les indices graves et concordants traditionnels qui ne correspondent plus aujourd’hui à la moindre réalité. Ce vaste dossier se dotera d’un nouveau système, d’un nouveau mode de fonctionnement adapté au siècle qui est le nôtre et d’une nouvelle équipe à ma botte qui portera l’ambition d’un étouffement total si nécessaire à ma vie tranquille.

J’aime trop la liberté ; je suis trop passionné par le débat judiciaire et par mon  avenir pour me voir condamné à choisir entre le  désespérant bracelet électronique  ou la perspective d’un isolement sans issue. Je ne peux me résoudre à devoir m’installer dans dans une cellule, idée que les juges pourrait avoir d'une voix unanime. Je dois faire émerger de nouvelles réponses face à mes inquiétudes , à mes interrogations sur la pérennité de mes dossiers, à la nécessité d’affirmer ma personnalité singulière, à la promotion de mon message d'abandon de toutes les poursuites qui est sans doute la plus belle part de ma muflerie. Je ne fait rien d'aussi osé sans l’aveuglement de la nation. Je ne fait rien de plus gonflé sans espérance, sans perspective. Pour construire une alternative crédible à mes soucis judiciaires, il nous faut donc bâtir la nouvelle justice  du XXIème siècle. Je le ferai avec le souci du plus large non lieu, la volonté d’apaiser les tensions, et en même temps de susciter l’intérêt passionné de tous ceux qui ne peuvent se résoudre qu'à l’abaissement de la France. Nous aurons besoin de toutes les intelligences torves, de toutes les énergies négatives, de toutes les mauvaises volontés. Il nous faut tourner la page des procès et des rancunes afin que chacun puisse s’inscrire dans un projet, par nature, crapuleux. Je connais les difficultés qui nous attendent. Mais l’enjeu me dépasse tellement, les perspectives sont si exaltantes, l'abandon des poursuites si nécessaire qu’à mes yeux les obstacles paraissent dérisoires. Ensemble, par la force de mon engagement, par ma conscience exaspérée de la gravité de ce qui m'attend, je rendrai possible le sursaut dont nul ne peut douter de la nécessité et de l’urgence. Que chacun soit convaincu de la force et de la sincérité de mon engagement au service de ma personne." 

Le Nain.

vendredi 19 septembre 2014

Bof....

Le chiffrage du coût des nouvelles baisses d'impôts par suite, en particulier, de la suppression de la première tranche pose problème. Hollande l'estime à trois milliards d'euros, annonçant sans rire qu'ils seront financés par de nouvelles économies, je me demande bien lesquelles vu qu'on n'en n'a pas encore fait une seule, tandis que d'autres annoncent un coût de 5 milliards, voire  10 milliards de manque à gagner
Ça ne sera pas trois milliards, ça c'est certain, car la non imposition de foyer fiscaux nouveaux les exonère de taxe d'habitation, offre, dans certaines communes la cantine gratuite pour les enfants, ou les transports en commun, etc... Il faudra bien que les impôts locaux augmentent en conséquence pour financer tout cela, à charge de ceux qui y resteront assujettis....

Cette injection de fait de trois milliards d'euros, partons de cette hypothèse basse,  dans le circuit économique va automatiquement créer la même quantité de dette. C'est une certitude...
Est-ce que ces trois milliards vont se retrouver sur le PIB de la France en produisant  0,15 point de croissance supplémentaire, ce dont on a bien besoin?
Non. 80% de cet argent va aller en Chine, en Corée du sud, aux USA, en Suède ou ailleurs, pour peu qu'il serve à acheter des tablettes, des smartphones, des écrans plats, des vêtements ou des meubles chez Ikéa.... Les 20% restant en France  serviront à acheter de la nourriture, des services et peut-être   des voitures fabriquée chez nous....Effet sur la croissance et le chômage: quasi nul...

Hollande vient de virer Montebourg, mais il applique sa politique de relance de la demande. Bien être éphémère pour les bénéficiaires, mauvais signal pour tous, nous ne sommes pas, toujours pas dans une politique de l'effort, pourtant nécessaire et urgente. Moody's va dégrader à nouveau la note de la France ce soir. On prévoit peu d'impact sur les marchés, c'est un fait, mais à force de tendre la corde elle finira par se rompre.

Je suis donc déçu. Gouverner c'est prévoir et tout ce qu'on peut prévoir, c'est qu'en continuant de cette manière ça se terminera mal...

jeudi 18 septembre 2014

Du bois et des chats.....

A force de ne pas vouloir appeler un chat un chat, à faire de la langue de bois, on ne peut plus faire une politique efficace.  Macron a bien fait de parler du problème de reclassement des illettrées de GAD et il n'aurait pas dû s'excuser d'avoir employé le mot juste. C'est important de dire les choses telles qu'elles sont, même au risque de déplaire. La droite qui saisit n'importe quel prétexte pour créer une polémique perd la tête et ferait mieux de soutenir ceux qui essaient de résoudre les problèmes. On verra ces donneurs de leçons de vocabulaire et de langue de bois à l’œuvre dans deux ans.

Je vais dire maintenant sans langue de bois que je suis très déçu, effaré même, du revirement économique de Valls qui va laisser courir les déficits à 4,5% du PIB, tout cela pour faire plaisir à quelques contestataires. Nous ne sommes jamais entrés dans le combat contre la dette et tout le monde semble se foutre  de la présence de ce gouffre qui va nous engloutir. 
Les impôts directs sont les plus justes car  ils permettent la participation à l'effort collectif de chacun en fonction de ses capacités. Vouloir les supprimer pour certains est peut-être électoraliste et peut faire espérer quelques voix de plus dans la prochaine déroute électorale de la gauche en 2017 mais envoie de très mauvais signes quand aux efforts qu'il conviendrait de faire pour s'en sortir.
Cette lâcheté de l'exécutif pour qui, de toute façon, les carottes sont cuites, va entasser des milliards supplémentaires sur les épaules de nos enfants et de leurs enfants.

Je crois qu'aux prochaines élections, plutôt que de voter pour des faibles et des indécis, je vais prendre exemple sur les Frondeurs du PS et je vais m'abstenir...

1946   Reconstruction de l'Allemagne....

mercredi 17 septembre 2014

Deux lettres...

Retour au Sanctuaire ce matin.

Deux lettres m'attendaient. L'une de la direction départementale des impôts qui répondait à ma lettre du 5 avril où je me plaignais que le contribuable paye 66% du denier du culte et qu'il ait contribué au financement des transports pour la manif pour tous. Tout d'abord  je  remercie les services des impôts de m'avoir répondu. Ensuite des  extraits de cette lettre qui détaille tous les cas où cette réduction d'impôt est applicable:
" (...) Chargée du soin de vous répondre, je me permets de vous informer qu'en application des dispositions de l'article 200 du code général des impôts, les dons faits par les particuliers aux associations cultuelles formées pour subvenir aux frais, à l'entretien et à l'exercice public d'un culte ouvrent droit à réduction d'impôt égale à 66% de leur montant retenu dans la limite de 20% du revenu imposable.(...) Le bénéfice de la réduction d'impôt n'est accordée qu'à la condition  que ce versement procède d'une intention libérale, c'est à dire qu'il soit consenti à titre gratuit, sans contrepartie directe ou indirecte au profit de la personne qui l'effectue.(...) Regrettant de ne pouvoir vous faire une réponse plus conforme à votre attente, je vous prie etc..."
Ceci dit, il est bien écrit que le "bénéfice de la réduction d'impôt n'est accordé qu'à la condition que ce versement procède d'une intention libérale sans contrepartie directe ou indirecte au profit de la personne qui l'effectue", ce qui veut dire que de bénéficier d'un train spécial affrété par une association diocésaine ou autre, de recevoir des banderoles et des drapeaux gratuitement pour aller manifester après avoir fait un don  pour financer le train et les accessoires du manifestant, ne peut en aucun cas faire l'objet d'une réduction d'impôt.
Et c'est peut être pour cette raison qu'on peut lire maintenant sur cette page Manif pour tous appelant aux dons : " Nous ne sommes malheureusement pas en mesure de délivrer des reçus fiscaux".
C'est un progrès. Je serai de tout façon vigilant quand aux appels aux dons et je me ferai un plaisir de me plaindre si cette "intention libérale du don" est bafouée....

La deuxième lettre me donnait des nouvelles de ma famille. Le maire de S. a eu l’extrême gentillesse de m'envoyer copie de l'acte de naissance de ma grand-mère et de l'acte de mariage de ses parents, car, comme je le subodorais ils se sont mariés peu avant dans la même commune. Apparait dans l'acte un "frère utérin" de l'époux et j'apprends que mon arrière grand-mère est née en Belgique à une quinzaine de km de la frontière française. Pas de trace par contre d'un enfant naturel qu'elle aurait eu et que l'arrière grand-père aurait reconnu en se mariant, comme le raconte mon père... Mystère...

Sinon voyage de retour classique. J'ai vu mes petits enfants  qui sont de plus en plus mignons. Le petit grandit beaucoup et annonce le gaillard d'un mètre quatre vingt dix qu'il va certainement devenir.
Ils ont un baby foot maintenant. J'ai pu faire le malin car au lycée j'y jouais beaucoup. C'est comme de faire du vélo, ça ne s'oublie pas.  C'était beaucoup plus sportif que les tablettes ou les smartphones, musclant les bras et les avant-bras plutôt que le pouce...
Après ce beau week-end ensoleillé au  temps parfait, deuxième étape de deux jours dans  la capitale Un Kremlin des blogs avec repas en terrasse.... Suite dans un autre endroit avec Seb Musset et Gildan Merci pour ce moment...


Qui connait cette plante?